« S’il me demande (frägt) toujours » le ä libéré de la phrase a volé comme une balle dans le pré.

Publicités