Mots-clefs

C’est malheureux, mais je crois que je n’ai pas le temps de réaliser le moindre travail de qualité, car je n’ai réellement pas le temps pour écrire une histoire de me disperser aux quatre coins du monde, comme je devrais le faire. Mais ensuite je crois à nouveau que mon voyage aura une meilleure issue, que j’accéderai à une meilleure perception des choses si je deviens plus souple en écrivant un peu et alors j’essaye à nouveau.

Publicités