Étiquettes

, , , ,

Je n’arrive à rien faire parce que je n’ai pas le temps et parce que cela se presse en moi. Si toute ma journée était libre et que cette nervosité matinale pouvait monter en moi jusqu’à midi et se fatiguer jusqu’au soir, alors je pourrais dormir. Mais dans les conditions actuelles il ne reste pour cette nervosité qu’une heure au crépuscule tout au plus, elle se renforce un peu, ensuite s’affaisse et creuse dans ma nuit un trou inutile et nuisible. Vais-je tenir longtemps ? Et est-ce que cela a un sens de tenir, aurai-je donc du temps pour cela ?

Publicités